Ile d'Oahu

Mardi 16 juillet,

23h40 : aéroport de Tokyo, décollage de notre vol Japan Airlines.

12h15, toujours mardi 16 juillet, nous atterrissons à 6 000 km de là, à Honolulu, archipel de Hawaii. Nous venons de passer la date line : alors que nous avions 7h d’avance sur vous, nous avons désormais 12 heures de retard. On a presque gagné une journée !!

 « Continent » Océanie, au milieu de l’océan Pacifique, l’archipel forme l’extrémité nord de la Polynésie. Territoire des Etats-Unis depuis le coup d’état qui renversa la reine Liliʻuokalani en 1893 et 50e état de l’union depuis 1959, c’est en effet plutôt l’Amérique que nous trouvons à notre arrivée !

Le bus longe la base navale de Pearl Harbor dont le bombardement par l’aviation japonaise le 7 décembre 1941 avait provoqué l’entrée des Etats-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale. 

NORTH SHORE

Puis il file vers le North Shore, paradis des surfeurs….l’hiver !! Non qu’on se sente l’âme et surtout les bras d’affronter des vagues mythiques mais histoire de …. ! Et bien, c’est mort ! On est effarés par le calme de l’océan, des bambins se baignent leur bouée autour de la taille. Leurs parents bien assis dans la vie…et sur leur chaise pliante, les surveillent depuis la plage, glacière et parasol bien amarrés. Le pick-up attend tout le barda sur le parking un peu plus haut. On entre dans le monde du King Size !

 

On prend nos quartiers au Backpackers Vacation Inn. Moins un hôtel qu’un gros squat dans une haute maison en bois. Des canapés sur les terrasses, une cuisine à moitié dehors avec vue sur l’océan. On prend possession des lieux le sourire aux lèvres.

Quelques courses au Foodland voisin, ce soir ce sera un gros steack et des Barillas (pas très américain mais on en rêvait depuis trop longtemps) ! Fini le riz à tous les repas ! On ajoute un galon de lait (3,78 litres, en dessous, y’a pas !) et des Lucky Charms pour le ptit déj’. On vous épargne le reste de la liste, tout ça pour dire qu’on est content de se mettre aux fourneaux (10 minutes au moins !) pour nous préparer un « festin » !

Avant ça, on a droit à un magnifique coucher de soleil...

 

Les deux jours qui suivent se déroulent tranquillement : balades à vélos le long de Sunset Beach et dans les quartiers résidentiels (où des surfeurs comme Kelly Slater ont élu domicile), baignade, snorkelling, Hacen nage même aux côtés d’une tortue de mer !

 

Les plages sont paradisiaques. Des maisons accrochées aux montagnes les surplombent. Hawaii est au milieu de nulle part mais la vie y semble si douce !

Les plages

Waikiki Beach, Honolulu

....dans la collection Budy et Samantha en vacances....

Vendredi 19,

On reprend nos sacs, on remonte dans le bus…et on part pour la côte sud et Honolulu. Si le North Shore est assez préservé de l’urbanisation, ce n’est pas le cas ici ! C’est « Miami » ! Des immeubles partout sur le front de mer, un large boulevard emprunté par de belles (voitures) américaines et bordé de boutiques, de palmiers. Puis une bande de sable bondée de monde qui s’étire sur des centaines de mètres. On s’installe dans le quartier de Waïkiki, celui des plages et des hôtels.

Cette fois, on a opté pour le dortoir, plus économique. On tombe dans un nid d’Australiennes un peu trop fraîches : avec leur accent de l’ouest incompréhensible, leur Ford mustang rouge décapotable bourrée de grosses valises et de bouteilles de vodka, elles sont venues là pour faire la fête ! L’ambiance de l’auberge est très conviviale : outre les Australiens très nombreux, on y rencontre quelques rares européens, surtout des Suisses et bien sûr beaucoup d’Américains du continent, l’un d’eux vient même d’Alaska. On sympathise avec Allister, étudiant en Australie, Mathew, prof de maths à Brooklyn (NYC) et Dane, originaire de l’Orégon et militaire dans la Navy à Oahu.

Nous sommes à Honolulu pour trois jours. On y fait une petite cure de fast food, entre Burger King et Teddy’s Burger. A la vue de tous ces gens, petits et grands, dévorant des glaces tout simplement énormes sur la plage, on déculpabilise tout de suite ! Une fois avalées, ils se jettent à l’eau et attendent les vagues en rang d’oignons. Ici, c’est le bodyboard qui a la cote. Le président Obama, né à Honolulu en 1961, en serait même adepte !

A l’horizon, quelques voiliers et aussi des porte-conteneurs transitent entre l’Asie et l’Amérique. Plus près de nous, croisent quelques voiliers ou fastboats. Quelques sirènes et nous voilà dans l’ambiance Hawaii, police d’Etat. On s’attend à voir débarquer Steve Mc Garrett ou encore Magnum.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

fatima | Réponse 06.11.2013 17.54

franchement c est juste manifique madam vous avais de la chance nous on est en cour :(

Mrs the teacher 05.12.2013 22.16

Bonjour Fatima! Oui, nous savons notre chance malheureusement c'est bientôt la fin En attendant, bon courage au collège! Biz

Christelle M | Réponse 01.10.2013 16.28

"On s’attend à voir débarquer Steve Mc Garrett ou encore Magnum." et pourquoi pas Christelle ou Serge ? lol
Bises

Higgins 08.10.2013 22.20

Avec plaisir! On vous attend où? Une p'tite croisière dans la Mer des Caraïbes? Grosses bises!

mari d am | Réponse 04.08.2013 13.58

ne me dite pas ke c tout vivement la suite slt et profiter bien

Voir tous les commentaires

Commentaires

22.02 | 18:15

Merci Lélia !!

...
22.02 | 14:12

bonjour madame je suis dans la classe des 6 ème 2 du collège jaques marquette.
j'espère que vous allez bien votre blog est trooooooooooooooop bien

...
15.02 | 22:58

Merci Nicolas ! Et bonnes vacances!

...
15.02 | 20:57

Bonjour madame, j'espère que vous allez bien... Je suis Nicolas de 6eme2 du collège Marquette. Je trouve votre blog vraiment sympa, avec des monuments fantastiques

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE