ça y est, on peut enfin vous raconter!

Katmandou

Mercredi 17 avril,

arrivée à l'aéroport de Katmandou, minuscule et désuet. ça nous change de la Chine...et la rupture avec la modernité ne va pas s'arrêter là. On a opté pour la facilité: le taxi commandé par l'hôtel nous attend. Le trajet dure une demi-heure, autant de temps où les yeux grands ouverts, on prend déjà la mesure du retard de développement du pays comparé à la Chine émergente.

On s'enfonce dans les rues de cette capitale d'un million d'habitants sur les 30 que compte le pays. Il y a du monde partout ...et de tout (la zone de rencontre, ça marche!) : piétons, cyclos, vélos, motos, rickshaws à pédales, voitures (surtout des taxis), bus tout droit sortis des sixties et même une vache! Au milieu de cette agitation de klaxons, elle se balade tranquillement sur un pont, arrêtant un moment la circulation. Animal sacré, la peine est très lourde pour celui qui s'aviserait de la renverser!

Nous arrivons à Thamel, le quartier des routards. On croise de nombreux occidentaux, ce qui nous change également de ces dernières semaines en Chine. On est là dans le quartier "qui bouge": des restos-bars pour touristes, des cantines de rues pour locaux et "aventuriers" de la cuisine à base d'eau pas trop potable; boutiques d'artisanats, de souvenirs et de contrefaçon pour trekkeurs venus au Népal les mains dans les poches... on trouve de tout à Thamel!

Notre hôtel, le Friendship Peace Hotel est des plus "basic". Salle de douche (le plus souvent froide) dans la chambre quand même! Le toit terrasse nous livre tout de même une vue très agréable sur la ville entourée par les montagnes.

 

La ville aux deux mille temples?

A 1350m d'altitude, Katmandou se situe au coeur d'une vaste vallée, adossée aux contreforts de l'Himalaya. Fondée au Xe siècle, la ville devient mondialement célèbre dans les années 1960, quand les voyageurs hippies en quête de spiritualité (par tous les moyens!) en font leur emblème. Capitale politique et religieuse du Népal, bon gros village pendant des siècles, Katmandou a accueilli un exode rural massif ces dernières décennnies et elle est aujourd'hui la ville la plus peuplée du pays. L'agitation permanente, la pollution, l'urbanisation anarchique et l'installation de populations profondément démunies  lui donnent une atmosphère particulière... Au milieu de tout ça, après s'être perdus dans le dédale des rues, on découvre comme par miracle, le quartier historique de Durbar Square, ses nombreux temples et son palais royal. Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, on est loin de la "ville-musée" à l'européenne. le quartier est très populaire et chaque temple abrite un dieu/une déesse de la religion hindouiste (80% des Népalais sont adeptes de l'hindouisme; seuls 10 % sonr bouddhistes et 5% musulmans), des halles et portiques où travaillent commerçants et artisans.

 

Les jours passent à Katmandou. D'un service administratif à l'autre,  pour nos quelques formalités à accomplir (ambassade d'Inde pour nos futurs visas, permis de trek à obtenir, service d'immigration pour allonger un peu nos visas népalais..), on va de rencontres en rencontres: Mika et Alex, qui font le tour du monde en stop depuis 1 an déjà; une canadienne de Toronto, grande voyageuse et qui nous décrit l'Inde dont elle revient comme l'"Enfer sur terre"; Nabin et Anu, un couple de bijoutiers népalais avec qui on prend le thé quelques fois, curieux de comprendre leur pays et leur culture. ...et puis voilà Monique! Maxéville nous retrouve au bout du monde! C'est l'occasion de partager un bon repas, dans un resto typiquement népalais

Un peu étouffés par l'agitation de la capitale, on ressent de plus en plus le besoin de s'en échapper.

Baktapur

A une quinzaine de kilomètres de Katmandou, trois quart d'heures en bus local, Baktapur est d'après tous les guides la plus belle ville de la vallée.

Ancienne capitale royale (du XIVe au XVIIe s.), elle a conservé son aspect traditionnel. Petite ville de paysans et d'artisans parsemée de palais, de temples et de superbes demeures, elle avait été choisie par Bertolucci pour y tourner certaines scènes de son film Little Buddha.

Par chance, on tombe même sur une procession religieuse.

Le Népal comme on se l'imagine!

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Nora and co | Réponse 23.04.2013 00.40

Bonne route et attention à vous!
bisous de toute la famille de saint-dizier!

Voir tous les commentaires

Commentaires

22.02 | 18:15

Merci Lélia !!

...
22.02 | 14:12

bonjour madame je suis dans la classe des 6 ème 2 du collège jaques marquette.
j'espère que vous allez bien votre blog est trooooooooooooooop bien

...
15.02 | 22:58

Merci Nicolas ! Et bonnes vacances!

...
15.02 | 20:57

Bonjour madame, j'espère que vous allez bien... Je suis Nicolas de 6eme2 du collège Marquette. Je trouve votre blog vraiment sympa, avec des monuments fantastiques

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE