Quito

Mardi 29 octobre,

20h. Après 1h30 de bus sur la panaméenne, on aperçoit dans la vallée, les lumières de la capitale ; 2 millions d’habitants, à 2800 m d'altitude. La ville semble dévaler les pentes du volcan Guagua Pichincha et se faufiler le long d’une étroite vallée sur des kilomètres et des kilomètres, 50 en réalité.

Résidences de standing, concessionnaires automobiles de luxe, immeubles d'affaires flambants neufs, le trio " Mc Do, Burger King, KFC" (comme presque partout)… et tout cela se paye en dollars. L’Equateur n’a pas encore réussi à dire NON à son passé de république bananière.

("Equateur : d’une République bananière à la République du NON", publication de président équatorien R. Correa, 2010).

On traverse le quartier moderne de La Mariscal, dans le New Quito.

Puis le taxi nous dépose à la Colonial House, notre hôtel, dans le Centro Historico.

 

Sur les trottoirs, des femmes marchent les bras chargés de pièces d’artisanat ou cuisinent quelques douceurs; elles arborent le chapeau traditionnel des Indiens quechua de la région.

Tout près de là, on trouve déjà les premiers bidonvilles.

 

Quelques jours à Quito

 

La belle surprise ? Le Vieux Quito.

 

Rues animées de commerces et p’tits restos typicos. Imposantes demeures héritées de l'époque coloniale. De petites places, d’autres plus grandes au pied des principaux édifices publics de la ville.

 

Et surtout, deux églises magnifiques! 

La cathédrale ? Non. La Basilica ? Non plus. Perchée sur les hauteurs, l'édifice neo-gothique est surtout impressionnant de l'extérieur.

Vue sur Quito et la Basilica depuis le balcon de la cuisine de l'hôtel.
Dôme de la cathédrale et place du monastère San Francisco

 

On reste scotchés par l'intérieur des églises XVIIe de la Compagnie de Jésus et du Monasterio de San Francisco. Incroyables ! Même après avoir visité le Vatican, on se demande si on a déjà vu autant d'or dans le décor baroque d'une église.

 

Comme les conquistadores espagnols 500 ans plus tôt ou plus encore comme les héros de notre enfance, nous voilà sur la route des « cités d’or » incas !

 

Veille de Toussaint, on assiste à une messe intimiste où seuls quelques dizaines de fidèles se sont réunis. A l'extérieur, certains préparent Halloween. La spiritualité nous a ouvert l'appétit. On part retrouver nos amis suédois au café San Blas où nous avons pris nos habitudes depuis quelques jours.

Mickaël et Rachel, nos amis suédois.
A la Colonial House.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Katherine | Réponse 23.11.2013 17.22

petit pays a l'histoire très mouvementée dire non demande du temps .
merci pr les belles photos et l'envie d'en savoir + sur ce pays.
encore1 belle étape avc vs

Voir tous les commentaires

Commentaires

22.02 | 18:15

Merci Lélia !!

...
22.02 | 14:12

bonjour madame je suis dans la classe des 6 ème 2 du collège jaques marquette.
j'espère que vous allez bien votre blog est trooooooooooooooop bien

...
15.02 | 22:58

Merci Nicolas ! Et bonnes vacances!

...
15.02 | 20:57

Bonjour madame, j'espère que vous allez bien... Je suis Nicolas de 6eme2 du collège Marquette. Je trouve votre blog vraiment sympa, avec des monuments fantastiques

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE