La péninsule du Yucatan

Arrivée sur Cancun en fin d’après-midi. Sous nos pieds (et oui, nous avons encore pris l’avion…), une vaste plaine couverte de forêt puis tout à coup, des terrains défrichés, des pistes tracées et au bout, de hauts immeubles alignés sur le front de mer sur des kilomètres… Enorme machine touristique à destination d’une clientèle principalement américaine, Cancun éveille notre curiosité mais ne donne pas très envie de s’attarder. On monte vite dans un bus, trop pressés de rejoindre Playa del Carmen.

Mardi 27,

Playa del Carmen,

Le temps de déposer nos sacs au Xaman Eco Hostel, l’auberge de jeunesse la plus compétitive et la plus roots du marché, et on file au Tortuga Hotel and Spa. Surprise !!! Delphine et Dem (Aurélien) nous ouvrent la porte….on est trop contents de les retrouver ! Ils sont arrivés il y a quelques jours pour plonger dans la Mer des Caraïbes ; on a prévu de passer un peu plus d’une dizaine de jours ensemble à faire le tour de la région.

Mercredi,

Delphine et Dem sont partis plonger dans un cénote (un large puit naturel formé par l’effondrement d’une plaque calcaire). En attendant leur retour, on se dore la pilule sur le sable farineux de Playa. Le soleil tape, les bains de mer nous rafraîchissent à peine… Oh, on ne va pas se plaindre quand même ! Photo carte postale (la preuve -->). On n’a jamais vu une eau aussi bleue turquoise, c’est vraiment incroyable !

On découvre la station balnéaire, créée ex-nihilo il y a vingt ans seulement. Plan en damier (comme toutes les villes mexicaines), des hôtels et boîtes de nuit le long de la plage, deux rues parallèles hyper commerçantes et le reste… pas vraiment digne d’intérêt.

Un ptit jacuzzi sur le balcon de la chambre de Delphine et Dem (rien que ça, ouai !) puis on sort dîner pour fêter les retrouvailles. A la nuit tombée, on grimpe dans un taco pour rejoindre Playa del Sol, où la famille de Jowel et Mika, des amis de Yoshiko (toujours notre copine japonaise), nous attend. Après une heure et demi à se faire trimballer dans les rues et lotissements de la ville par un taxi ignorant et peut-être un peu malhonnête, il nous redépose au Xaman…, il est tard et on doit se lever à 5h ; on attendra demain pour à nouveau tenter l’expérience.

Jeudi 29,

Debout aux aurores, on part tous les 4 pour un trip snorkelling parmi les requins-baleines au large de l’Isla Mujeres (en face de Cancun).

Une heure de minibus puis une heure de speedboat plus tard, nous y sommes. Les combi, masque et tuba enfilés, on se jette à l’eau avec notre guide. ....................C’est ENORME !!!  On se retrouve à nager au milieu d’une dizaine de ces poissons, les plus gros au monde avec leur bonne bouille de requin et leur corps de baleine long de 8 à 12 mètres. Ne se nourrissant que de plancton, ils ne représentent aucun danger même quand ils s’approchent de nous la gueule ouverte. On est vraiment super impressionnés, d’autant que le spectacle ne s’arrête pas là…. Notre guide nous interpelle, nous dit de vite venir la rejoindre un peu plus loin. Qu’y a-t-il ? Une énoooorme raie manta ! Ouah ! Gros yeux, bouche ouverte, allure de vaisseau spatial….on dirait qu’elle plane ! C’est vraiment génial ! On essaye de la suivre mais déjà elle prend une longueur d'avance avant de s’enfoncer dans les profondeurs.


La voilà, la raie manta!

Requin-baleine et l'un d'entre nous. Lequel?

Le sourire aux lèvres, on navigue vers la plus belle plage de l’île. Sable blanc, eau turquoise et cristalline. Le temps de prendre un verre affalés dans l’eau, il est bientôt midi. On a encore trouvé un petit coin de paradis !

Chez Lupita et Gloria,

2e tentative, fructueuse cette fois. Le taxi nous dépose enfin à Playa del Sol. Quartier de gated-communities (résidences fermées) à l’américaine : de hauts murs et un gardien à l’entrée, des pavillons tous identiques et alignés, une piscine centrale. Lupita (la maman de Jowel) et sa locataire Gloria nous attendent derrière les fourneaux. Mmh que ça sent bon ! Jack, moniteur de plongée fraîchement arrivé d'Angleterre, vit là également et se joint à nous. La soirée s’écoule autour d’un bon repas et des histoires de chacun. L’hospitalité mexicaine n’est pas une légende, on aime vraiment ce pays et les gens qui l’habitent.

Le lendemain,

On part en collectivo (minibus) pour les vestiges du port maya de Tulum.

Tulum, ancienne cité portuaire maya, a connu son apogée au XIIIe siècle. Les Mayas l’occupaient encore quand les conquistadors espagnols débarquèrent. Elle est abandonnée peu de temps après. Jusqu'au début du XXe siècle, des habitants des villages voisins y apportaient encore des offrandes aux dieux mayas, mais les visites continues des touristes ont entraîné la fin de cette pratique. Aujourd'hui, seuls les iguanes peuplent encore les lieux.

Super beau mais mucho calliente !! On étale bientôt notre serviette sur la plage de sable fin du site archéologique pour se rafraîchir dans la toujours magnifique et turquoise eau des Caraïbes. Il est impossible de s’en lasser !

Tulum, ancienne cité maya
Le palais royal de Tulum

Sur le retour, le collectivo nous arrête à Akumal. Dem et Delphine veulent nous montrer les tortues de mer qu’ils ont vues là quelques jours plus tôt. Mais c’est vrai !! A quelques mètres de la plage, on en aperçoit une première, bien grosse, broutant l’herbe du fond marin… puis une seconde, plus petite, qui nage en se dandinant de gauche à droite…. et même une troisième avec laquelle on nage un moment. De retour vers la plage, c’est une raie que l’on croise. Elle semble soulever le sable à son passage. Encore une fois, on est émerveillés !

 



Delphine et la tortue.


Une raie, comme celles que l'on a vues à Akumal.

De retour à Playa en soirée, on se prépare pour sortir ! Gloria veut fêter sa première journée dans son nouveau travail, un salon de massage de la 5e avenue (…une des deux rues commerçantes de Playa). Les rues du centre-ville sont noires de jeunes venus pour faire la fête. Chaque bar et chaque club pousse le son plus fort pour attirer le client (ça marche ?). On se fraye un chemin jusqu’au Coco Maya, une boîte de nuit les pieds dans le sable. Bon DJ, la foule se déchaîne….la fiesta quoi !

Samedi,

notre dernière journée à Playa.

Delphine et Dem font leur dernière plongée de la semaine au large de Cozumel, l’île située en face de Playa. Quant à nous, …on émerge sur les bords de la piscine de la résidence. Lupita et son mari nous invitent à déjeuner. Encore un régal et trois heures passées à bavarder. Pero es la hora de llegar…adios amigos y hasta luego en Mexico. … Bon, ce n’est pas du grand espagnol et c’est certainement bourré de fautes mais on essaye de s’accrocher !

Sur la piste des Mayas,

Delphine et Dem sont encore là une semaine. Au programme, un nouveau road trip à la découverte des anciennes cités mayas de la péninsule du Yucatan ou plutôt de leurs « ruinas ».

 

 

La civilisation Maya s'est développée à partir du III millénaire av. J.-C dans une vaste région allant de l'actuel Yucatan au Honduras, en passant par le Guatemala et le Belize. Les Mayas, qui auraient atteint 20 millions de personnes à l'apogée (au Ier millénaire ap. J.-C), partageaient la même culture mais vivaient dans des cités-états rivales. Le déclin, après l’an mil, s’expliquerait principalement par une sécheresse prolongée et la multiplication des guerres entre les cités.

Route rectiligne et interminable dans une plaine couverte de forêt. On commence par la modeste Coba (à droite) aux pyramides à peine dégagées de la jungle.

 

Coba connut son apogée au VIIe siècle, avant que la montée en puissance d’autres cités du Yucatan comme Chichén Itza au Xe s. n'entraîne son déclin.

 

 

Nous consacrons l'après-midi suivant à la découverte de l'impressionnante mais aussi beaucoup plus touristique Chichén Itza.

La pyramide toltèque de Kukùlkan (Chichén Itza)
"panier de basket" maya
L'observatoire astronomique
Le cénote sacré

Après la visite, quand une averse orageuse ne nous refroidit pas, on cherche la fraîcheur en se baignant dans un cénote.

Le cénote Ik Kil, à côté de Chichén Itza.

Notre attache pour deux soirs: Valladolid.

Fondée au XVIe s. par le conquistador espagnol Francisco de Montejo, c'est une charmante petite ville coloniale. On loge dans une ancienne hacienda, …la piscine en plus.

Sur la place, un spectacle de danse indienne et surtout une partie de jeu de balle, ancêtre du basket ball, inventé par les Mayas.

Le jeu de balle maya: les joueurs se renvoient la balle à coup de hanches ou de genoux, s'interdisant de la toucher avec les mains et les pieds. Il arrivait que les perdants soient sacrifiés en l'honneur des dieux.

Mardi 3 septembre,

Une grosse pensée pour les collègues et élèves qui reprennent le chemin de l’école aujourd’hui…. .... pendant que nous... on cherche où on pourra bien se baigner ! « Disculpe ! ».

On reprend la route, toujours bien droite vers Uxmal. Trop éloigné des principaux sites touristiques de la riviera maya, Uxmal, les visiteurs sont peu nombreux. Le calme des lieux nous donne presque l’impression d’être des pionniers ….( si l’on oublie que la pelouse est parfaitement tondue et la moitié des bâtiments rebâtis depuis leur découverte au XIXe s).

On rebrousse chemin pour rejoindre Ticul. On traverse de nombreux villages : beaucoup de « charrettes » à pédales et peu de voitures, de petites maisons très modestes, certaines sont toujours couvertes de palapa (feuilles de palme), nombre d’entre elles sont peintes de couleurs vives et couvertes de publicités. Un autre visage du Mexique, plus authentique mais aussi plus pauvre. On loge dans une pension noyée dans un jardin tropical au bord d’un joli bassin. La mamie qui tient la place ne parle qu’espagnol…allez, c’est décidé, nous aussi la semaine prochaine, on retourne à l’école…pour apprendre l’espagnol !

Mercredi 4 septembre,

Mmh !

Envie de retrouver l’océan, on part pour Campêche au bord du golfe du Mexique. La ville coloniale, enserrée dans ce qui reste de ses remparts, est vraiment jolie avec toutes ses façades colorées… et elle le sera encore plus demain quand la pluie aura cessé ! Après quelques visites, on est contraint de se réfugier sur la terrasse abritée d’un restaurant du zocalo. Ce soir, on fait ripaille….feliz cumpleanos Hacen !

Jeudi,

FARNIENTE ! Grand soleil et grosse chaleur aujourd’hui. Alors vamos a la playa….un ptit tour de collectivo et on se retrouve à la Playa Bonita ! Bonita ? Des dizaines de parasols géants, des tobogans, des tables et chaises, un restaurant mais….pas un pelos ! Septembre, saison des cyclones….les touristes ont déserté la région. On va pouvoir siester tranquille entre deux bains de mer.

Après deux jours à Campêche,

on termine notre périple à Mérida, capitale culturelle et politique du Yucatan. De l’animation, du monde partout, ça tranche avec Campêche ! Dernière étape bien agréable entre balade, piscine et terrasses de cafés. On profite de nos derniers moments avec Delphine et Dem qui nous quittent demain, déjà. Retour au boulot lundi pour eux et à l’école pour nous ! Si si c’est vrai ! On part pour San Cristobal de Las Casas au Chiapas. On s’est inscrit dans une école d’espagnol….ok, une semaine seulement.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

sof | Réponse 15.10.2013 01.19

coucou les loulous!!
wouah paradisiaque!!! culturel, patrimoine, ciel bleu, bonne petites soirées et bouffes et plein de super bébêtes aquatiques... des bisous

Manue 23.10.2013 17.11

J'crois que tu adorerais! Gros bisous ma sof.

Rom's | Réponse 25.09.2013 13.03

Les soirées au Mexique...ahah ça va Hacen tu t'es pas réveillé avec le tatouage d'une guitare (réf la Bamba) ;)

Hacen 26.09.2013 20.45

Pas exactement...j'te montrerai en rentrant!

annick | Réponse 16.09.2013 18.30

Je vois que vous avez découvert les merveilles de la plongée. Attention on y est vite accros surtout quand l'eau n'est ni verte ni bleue. Tu comprends !!!

Hacen 19.09.2013 04.31

Salut Annick !
Oui je comprends mieux ta passion maintenant. Pas trop difficile en effet dans ces conditions. On t'embrasse fort fort fort !

katherine | Réponse 16.09.2013 01.15

rencontres amicales, partages, mer émeraude et chaude, vestiges mayas et soirées festives vous garderez un bon souvenir du Mexique.
bon départ vers le sud
bises

Voir tous les commentaires

Commentaires

22.02 | 18:15

Merci Lélia !!

...
22.02 | 14:12

bonjour madame je suis dans la classe des 6 ème 2 du collège jaques marquette.
j'espère que vous allez bien votre blog est trooooooooooooooop bien

...
15.02 | 22:58

Merci Nicolas ! Et bonnes vacances!

...
15.02 | 20:57

Bonjour madame, j'espère que vous allez bien... Je suis Nicolas de 6eme2 du collège Marquette. Je trouve votre blog vraiment sympa, avec des monuments fantastiques

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE